Accueil du site


Kyste de Müller
Mise à jour : mai 2014

Le kyste de Müller est très rare. On le rencontre chez environ 5 % des patients azoospermes (il n'y a pas de spermatozoïdes dans le sperme) présentant un obstacle sur leur voies séminales. 
 

Les voies séminales permettent aux spermatozoïdes de circuler entre testicules et prostate. Ils sont éliminés par les canaux éjaculateurs de la prostate.

Ce cliché radiographique est obtenu par opacification des deux déférents (déférentographie). Le liquide opaque aux rayons X remplis passivement les vésicules séminales puis les canaux éjaculateurs de la prostate et se déverse dans la vessie qui est finalement opacifiée. Cette opacification témoigne de la perméabilité des voies séminales.

Lors de l'exploration chirurgicale d'un patient azoosperme suspect de présenter un obstacle sur les voies séminales, on ne retrouve pas, le plus souvent de spermatozoïdes dans les déférents.

Cette absence évoque un obstacle en amont de la ponction et le plus souvent au niveau de l'épididyme dont le tubule pelotonné sur lui-même fait 4 mètres de long sur un quart de millimètre de diamètre.

Notre patient consulte pour infertilité et présente une azoospermie. En l'interrogant, on note que le volume du sperme est très faible (quelques gouttes après 4 jours d'abstinence) et son exploration chirurgicale montre la présence de spermatozoïdes dans les déférents.

L'obstacle des voies séminales est donc en aval. Dans cette situation, le kyste de Müller peut être responsable de son trouble.

Le kyste de Müller est un vestige embryologique résiduel de l'organe génital féminin chez l'homme. Il s'agit donc d'une collection développée dans la cavité utérine résiduelle de l'homme que l'on nomme utricule prostatique.
 
 
 

Arrivée des deux canaux éjaculateurs dans la prostate

Lors de l'exploration chirurgicale de ce patient azoosperme suspect de présenter un kyste de Müller, la déférentographie montre la présence d'un kyste dans la prostate et l'absence de passage de liquide opaque dans la vessie. On comprend pourquoi son éjaculât est de faible volume. Le liquide des vésicules séminales constituant les deux tiers du volume du sperme ne peut être libéré lors de l'éjaculation.

Le but du traitement est donc de reperméabiliser ses voies séminales. Il faut donc placer un appareil dans l'urètre ...

... Puis ouvrir ce kyste.

Parfois, le kyste n'est pas bien visible lors de l'endoscopie, il faut alors continuer de gonfler le déférent et donc le kyste pour le faire apparaître. C'est le cas du patient exposé dans la vidéo suivante.

Voici quelques images étapes de la résection du kyste.


Veru apparemment normal                Incision du veru 


Gonflage et incision du kyste : le colorant bleu est libéré



Vidéo d'une résection de kyste de Müller

Il ne reste qu'à élargir les berges du kyste pour qu'il ne se referme pas et à réparer le canal déférent ouvert durant la déférentographie.


Réparation du canal déférent 
sous microscope

Ce patient a retrouvé un volume de sperme normal (ce qui a été pour lui très important). Son sperme contient des spermatozoïdes (15 millions/ml) et un petit garçon est né naturellement.